Accueil » Archives pour Marie-Hélène Bernard

Auteur : Marie-Hélène Bernard

Écrire ça libère

En pleine conférence de l’ONU sur les changements climatiques, nous vous invitons à faire parvenir vos messages d’encouragement à Marinel Sumook Ubaldo. Depuis quelques jours, les décideur.es du monde entier sont réunis à Madrid pour la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 25). Les décisions qui y seront prises auront des conséquences pour nous toutes et tous, car c’est maintenant qu’il faut agir pour contrer les impacts futurs des changements climatiques sur l’environnement et sur nos droits fondamentaux. Mais pour Marinel Sumook Ubaldo et bien d’autres personnes, les impacts du dérèglement climatique se font déjà sentir. Marinel n’avait que 16 ans lorsque le super typhon Yolanda, qui a frappé les Philippines en novembre 2013, a ravagé son village et la région, détruisant les maisons et les moyens de subsistance de millions de personnes. Pour appuyer Marinel, cliquez-ici.

Des idées pour des milieux inclusifs

Le 26 novembre, la ministre Marguerite Blais dévoilait le modèle de la Maison des aînés, une autre promesse du gouvernement caquiste. Pour l’instant, le concept propose des regroupements de petites habitations de 12 chambres, réparties autour d’une place extérieure, à l’usage des pensionnaires. Des aires communes sont prévues pour recevoir les proches et la famille. On promet également plus d’intimité, l’air climatisé, et d’autres propositions d’ordre cosmétique pour faire oublier qu’on se trouve en fait dans une maison de soins. Une annonce remplie de chiffres, pour faire plaisir aux « grandes personnes qui aiment beaucoup les chiffres ».

Un nombre croissant de familles, de proches-aidants et les personnes vieillissantes elles-mêmes, sont préoccupées par l’hébergement des personnes aînées et les types de soins qui y sont offerts. Malgré toutes les histoires d’horreur qu’on entend, on retrouve pourtant des modèles inspirants un peu partout à travers le monde. Ce qui fait le succès des projets présentés ici, ce sont les possibilités d’échanges entre les générations, en des milieux où la vieillesse est représentée de manière positive. Par exemple, l’organisme Oldyssey parcourt la planète pour comprendre comment vivent « les vieux » et a répertorié plusieurs exemples de projets qui rapprochent les générations. Ils ont d’ailleurs publié récemment le livre Un tour du monde de la vieillesse. Le modèle de la maison de Saltzgitter, en Allemagne est tellement concluant qu’il a été implanté dans environ 500 habitations à travers le pays. Il s’agit de maisons autogérées où des gens de tous âges se côtoient. Les personnes peuvent rester ancrées dans la société et participer à des ateliers, par exemple en aidant des enfants à faire leurs devoirs. Les contacts entre personnes aînées et enfants sont favorisés, et les usagers peuvent profiter d’ateliers pour stimuler leur mémoire. En France, un autre projet qui retient l’attention est celui de la Marpa-école Les 2 Aires. Cette résidence rassemble sur un même espace l’école élémentaire et les résidents de la Marpa. Enfin, le Villâge des Aubépins est un autre exemple d’initiative prometteuse, avec une idée toute simple : implanter en plein cœur du village la maison de retraite. Une place du village et une rue commerçante sont intégrées à l’établissement.

Le nouveau modèle proposé par la CAQ reste assez flou au sujet des types de soins qui seront offerts, ainsi que sur le mode de recrutement des préposées et préposés aux bénéficiaires qui seront nécessaires pour assurer la qualité des services. Cependant, l’intention est louable puisque plusieurs places devraient être bientôt disponibles et de ce fait le projet répond, au moins en partie, aux besoins d’une clientèle grandissante. Espérons que pour les volets soins et animation de ces maisons, le gouvernement saura s’inspirer des meilleures pratiques.

Projet de loi no. 40: Ça ne passera pas!

Nous entendons parler du PL-40 depuis quelques semaines déjà. Sous le couvert de changer les structures et la gouvernance scolaires, le ministre Roberge en profite pour glisser plusieurs dispositions qui scandalisent et insultent les enseignantes et enseignants. La FAE a déjà réagi vivement à ce projet de loi et présentait son mémoire à la Commission parlementaire du 4 novembre dernier. La Fédération a également déployé plusieurs moyens en appui à sa demande de retrait du projet de loi. Une opération lettre au ministre est déjà en marche et nous vous invitons à y participer en cliquant sur ce lien. Revenez nous voir souvent pour suivre les événements de près !

Dépôt des demandes – Négociation 2020

« Les revendications que nous portons visent aussi à doter l’école publique des ressources dont elle a besoin pour faire vivre l’égalité des chances et redevenir le berceau de tous les possibles. » Sylvain Mallette, président de la Fédération autonome de l’enseignement.

Ces paroles ont été prononcées le 29 octobre dernier, à Québec, lors du dépôt des demandes de la FAE en vue de la prochaine négociation nationale. Cet événement d’envergure marque le début d’une vaste tournée à travers les régions du Québec. En effet, la FAE souhaite aller à la rencontre de la population d’ici la mi-décembre afin d’entendre des personnes de différents horizons qui sont préoccupées par la qualité de l’école publique. Cette manifestation a permis aux membres des organismes affiliés de prendre part directement à cette opération et de côtoyer les membres de l’équipe de négociation ainsi que du comité exécutif de la FAE. Également, les manifestantes et manifestants ont pu entendre le président de la fédération, monsieur Sylvain Mallette, leur résumer les grands enjeux liés à la prochaine négociation, déterminés suite à une consultation auprès des enseignantes et enseignants. Rappelons que l’Entente nationale arrive à échéance le 31 mars 2020.

Hausses des loyers dans les résidences privées pour personnes aînées

La question de l’offre d’hébergement pour les personnes aînées occupe de plus en plus de place dans l’actualité. Ainsi, Radio-Canada nous apprenait dernièrement que 27 locataires d’une résidence privée de la région de Québec ont dû se présenter récemment à une audience de la Régie du logement pour contester leurs augmentations de loyer. Selon certains observateurs, la présence de personnes aînées devant la Régie du logement est rare, mais on peut présumer que ce phénomène deviendra de plus en plus courant dans les prochaines années. Ces audiences sont particulièrement éprouvantes pour des personnes dont la moyenne d’âge est établie à 84 ans et l’exercice n’est pas adapté à leur réalité. Face à cette problématique, des voix s’élèvent pour réclamer la mise en place d’un contrôle automatique des loyers. Il faut cesser de faire porter aux locataires la responsabilité de refuser les hausses de loyer.

Des guides pour mieux s’y retrouver

Une révision des politiques est souhaitable mais en attendant, nous vous présentons deux outils qui ont été élaborés afin d’aider autant les personnes âgées qui recherchent un logement que les personnes qui les accompagnent dans ces démarches. Pilotés par le Secrétariat aux aînés du ministère de la Santé et des Services sociaux, ces deux guides visent à informer les locataires actuels et futurs de résidences privées pour aînés de leurs droits et obligations. Des publications bienvenues!
Pour télécharger les guides, cliquez ici.

Journée internationale des personnes âgées – 1er octobre 2019

« Au printemps, Fernand Dansereau présentait sur grand écran le troisième et dernier opus de sa trilogie consacrée à la vieillesse. Avec le vieil âge et l’espérance, il se mettait en quête des moyens de vivre plus sereinement le déclin qui nous guette tous. Les a-t-il trouvés? Oui, d’une certaine façon, répond-il. Parce qu’il accepte mieux d’être «bougonneux». »

Cet extrait provient d’une entrevue avec ce créateur de renom, parue dans le cahier spécial « Vieillir mieux » du journal Le Devoir du 28 septembre dernier. Pour souligner la Journée internationale des personnes âgées, nous avons choisi de partager avec vous ce très beau texte.  Pour lire l’article, c’est ici!

Tirage – Théâtre Porte Parole

C’est avec plaisir que nous vous annonçons le tirage de 3 paires de billets pour la pièce Tout inclus, de François Grisé, offerts par le théâtre Porte Parole et Un et un font mille.

À PROPOS DE LA PIÈCE
Tout inclus met de l’avant la quête de François Grisé (auteur et comédien) pour comprendre comment on en est arrivé à construire des résidences pour aînés et quels sont les choix qui s’offrent à nous quand on prend de l’âge ? Cette pièce s’inscrit dans une réflexion sociale fort importante sur le vieillissement.

Fruit de deux ans de travail en étroite collaboration avec la dramaturge Annabel Soutar, l’assistante à la dramaturgie Agathe Foucault et le metteur en scène Alexandre Fecteau, Tout inclus sera développée en deux parties afin de démontrer comment, en tant que société et individu, nous choisissons la solution des résidences pour aînés. Présentée à La Licorne du 1er au 25 octobre, la première partie nous plonge directement au cœur de l’expérience de l’auteur. La deuxième partie, qui relate l’enquête socio-économique, sera complétée au fil des prochains mois et aboutira à une version intégrale présentée au Théâtre Périscope à Québec, en avril-mai 2020. Chaque représentation sera aussi diffusée (audio) gratuitement sur le site Web de Porte Parole.

Pour participer, il faut être membre de l’APRFAE et nous transmettre votre nom à l’adresse retraites@aprfae.ca. Les billets tirés sont pour la représentation du dimanche 20 octobre prochain à 15 h, au Théâtre de la Licorne. Idéalement, nous souhaiterions accorder les billets à des duos « aidant-aidé » afin de pouvoir continuer la réflexion après la pièce. Le tirage a lieu le 15 octobre.

Porte Parole crée et produit des pièces de théâtre documentaire qui traitent de la réalité contemporaine canadienne, des pièces qui invitent un large public à une réflexion critique à propos d’enjeux sociaux actuels.

Manifestations du 27 septembre

L’organisation de la journée de mobilisation du 27 septembre pour le climat va rondement. Pour la région de Montréal, une foule de quelque 300 000 personnes est attendue avec la participation confirmée de Greta Thunberg à la grande marche organisée par la coalition La planète s’invite au travail et à laquelle la FAE participe. D’autres marches auront aussi lieu partout au Québec, dont celles dans les régions de Québec, de l’Outaouais et de Granby. Ceci sans compter les actions qui seront organisées directement dans les milieux de travail par les travailleuses et travailleurs de toute la province, dont les enseignantes et enseignants dans les écoles et les centres du territoire de la FAE.

L’APRFAE participera à ces manifestations et bon nombre de membres ont déjà confirmé leur présence. On espère vous croiser, dans tous les territoires de l’ARPFAE !

Pour connaître les détails dans chacune des régions, cliquez-ici.

Nouveau responsable politique de l’APRFAE

Nous tenons à souhaiter la bienvenue à M. Benoît Giguère, élu vice-président au secrétariat, à la trésorerie et à l’administration de la FAE en juin dernier. Parmi les dossiers sous sa gouverne, il sera entre autres, responsable de l’APRFAE.

D’abord enseignant en éthique et culture religieuse, M. Giguère a été président du Syndicat de l’enseignement des Seigneuries de 2010 à 2019 et a ainsi contribué activement à la plupart des instances de la FAE, dont les 2 dernières négociations. Son passage au SES l’a amené à être impliqué à tous les niveaux de la gestion et des aspects administratifs d’un syndicat, tout en assurant un service direct aux membres. Fort de ces expériences, c’est avec enthousiasme qu’il entrevoit ses nouveaux défis à la Fédération.

En tant que père, citoyen et militant, il est convaincu que l’Éducation est la clé pour combattre la pauvreté et l’exclusion, favorisant ainsi la formation de citoyennes et citoyens libres. La défense du bien commun, l’avancement de l’Éducation et l’amélioration des services publics et des conditions de vie de l’ensemble de la société sont au cœur de ses préoccupations.

Bienvenue parmi nous!