Accueil » Archives pour mars 2018

Mois : mars 2018

La défense des structures gouvernementales en condition féminine : rien n’est encore acquis

Par Martine Roberge

Le Conseil du statut de la femme (CSF) doit sa création au gouvernement québécois en 1973. En 1978, le CSF a publié un document important pour le mouvement féministe : Pour les Québécoises : égalité et indépendance.

Un an plus tard, en 1979, nous avons assisté à l’avènement du Secrétariat à la condition féminine, qui a été mis sur pied en parallèle à la nomination de la première ministre déléguée à la Condition féminine.

La CSF, sous la présidence de madame Claire Bonenfant, a en cette période, pris des positions publiques engagées. En effet, en 1981, la CSF a appuyé sans réserve le droit à l’avortement, ce qui contrevenait clairement au message des évêques.

En 2003, le gouvernement a annoncé son intention de remplacer le CSF par le Conseil sur l’égalité entre les hommes et les femmes. L’intersyndicale des femmes s’y est fortement opposée et a eu gain de cause. Par contre, le CSF a subi, en 2010, des compressions budgétaires dans le cadre de la politique d’austérité, qui ont mené à la fermeture de certains bureaux régionaux et s’est vu imposer, en 2015, des compressions de l’ordre de 12%.

En 2016, l’Intersyndicale des femmes a demandé au gouvernement des ressources humaines et financières suffisantes pour maintenir le CSF et le Secrétariat à la condition féminine, ainsi qu’une hausse de son financement pour que le CSF retrouve une représentation par région administrative.

À suivre…